Blog

9 erreurs à ne pas commettre lors de l’achat d’une voiture d’occasion

L’autre jour, vous vous rendiez au travail dans votre voiture. Soudain, vous avez entendu un bruit important. Après vous être arrêté, vous avez remarqué qu’une fumée noire s’échappait du capot. Vous appelez immédiatement votre mécanicien, mais vous êtes bien conscient qu’il est temps d’acheter une autre voiture. Dans cet article, nous examinerons les 9 erreurs à ne pas commettre lors de l’achat d’une voiture d’occasion.

Très souvent, les gens ne prennent pas les précautions nécessaires et se font arnaquer. Vous devez donc être très prudent car la voiture, surtout celle d’occasion, peut cacher des dommages et des imperfections dont la réparation nécessite beaucoup d’argent.

Ne pas prendre son temps

La première erreur à ne pas commettre lorsque vous souhaitez acheter une voiture d’occasion est de ne pas consacrer suffisamment de temps à sa recherche. Très souvent, les gens se laissent emporter et achètent le premier véhicule proposé. Le plus sage est toutefois de se connecter à Internet et de se rendre sur des sites dédiés, tels que Autoscout24 ou La Centrale, afin de visualiser chaque modèle et d’en analyser soigneusement les caractéristiques, les données techniques et les prix du marché.

Faire confiance au vendeur

Une autre erreur à ne pas commettre est de faire aveuglément confiance au vendeur, surtout s’il s’agit d’un particulier. Il est clair que l’intention du vendeur est de vendre. Cependant, vous ne devez pas croire tout ce qu’il dit. Vous devez donc poser beaucoup de questions sur la voiture. Si vous n’êtes pas convaincu, il est préférable d’abandonner et de concentrer vos recherches ailleurs. Il est important de garder à l’esprit que l’achat d’une voiture, même d’occasion, est un investissement qui ne doit pas être sous-estimé. Sinon, vous risquez de vous retrouver avec une épave qui nécessitera beaucoup d’entretien.

Acheter une voiture à un particulier

La décision d’acheter une voiture à un particulier doit être mûrement réfléchie. La raison en est très simple : vous achetez une voiture « en l’état ». En pratique, cela signifie que l’acheteur a vu la voiture, a évalué son état et a décidé de l’acheter, conscient de ses mérites et de ses éventuels défauts. En termes simples, il n’y a aucune garantie si, par exemple, un problème de moteur survient. Il est donc conseillé de s’adresser à un concessionnaire de voitures d’occasion, qui vous donnera généralement une garantie de 1 à 2 ans.

Ne pas faire inspecter la voiture par un expert

Une autre erreur très courante consiste à ne pas faire inspecter la voiture par un mécanicien ou un carrossier. Ainsi, l’acheteur peut savoir si la voiture qu’il convoite présente des imperfections ou, pire, des dommages réels. Cette étape est essentielle si vous voulez éviter les mauvaises surprises, notamment lorsqu’il s’agit de débourser beaucoup d’argent pour des réparations.
Si le vendeur fait la sourde oreille à votre demande de faire inspecter la voiture, laissez tomber et allez ailleurs.

Mais attention : un autre contrôle essentiel concerne les aspects techniques et administratifs du véhicule. En d’autres termes, vous devez vérifier le transfert de propriété, la garantie, la deuxième clé, les réparations déjà effectuées, etc. Pour ce faire, vous pouvez demander la carte grise de la voiture. En d’autres termes, vous devez vérifier l’historique de la propriété, la garantie, la deuxième clé, les réparations qui ont déjà été effectuées, etc. Pour ce faire, il peut être très utile de demander un extrait chronologique de la voiture.

Ne pas faire d’essai de la voiture

Si vous voulez acheter une voiture d’occasion, vous devez l’essayer, c’est-à-dire la tester sur la route pour vérifier les pneus, la suspension, les freins, la puissance du moteur, etc. Acheter les yeux fermés est une grosse erreur.

Ne pas comparer les prix

Les prix des voitures d’occasion varient principalement en fonction de l’état de la voiture, du kilométrage et de la présence d’accessoires spéciaux. Si le prix est trop bas, c’est-à-dire bien en dessous des cotations officielles, il y a un problème. Il est donc conseillé d’approfondir l’enquête ou de ne rien faire.

Ne pas vérifier le kilométrage de la voiture

Le kilométrage est une information importante qui illustre l’état d’une voiture d’occasion. Mais attention : le compteur kilométrique installé sur la voiture peut avoir été trafiqué de sorte que le nombre de kilomètres est bien inférieur au kilométrage réel. Il est donc judicieux de vérifier le carnet d’entretien de la voiture.

Ne pas vérifier l’état des pneus

Un aspect à ne pas négliger est celui des pneus de la voiture. Un contrôle approfondi peut montrer si la voiture a une bonne tenue de route, l’épaisseur et l’âge des pneus, etc.

Ne pas vérifier l’intérieur et l’extérieur de la voiture

Un autre aspect qui est très souvent négligé lors de l’achat d’une voiture d’occasion est le fait de ne pas vérifier l’intérieur de la voiture. Il est plutôt important de vérifier la sellerie, les pièces endommagées ou réparées, et le fonctionnement des services électriques (c’est-à-dire la climatisation, la chaîne stéréo, les lumières intérieures, etc.)

En ce qui concerne la carrosserie, il est bon de procéder à une analyse minutieuse de la peinture (pour savoir s’il y a eu des réparations à la suite d’accidents), des phares, des vitres, des portes, du plancher du véhicule, etc.